<---back

MECHA-PANZERKAMPFGEHER-1 in fight
---
I wrote this text for the Sharkit Alternate WWII kit serie. It is anterior to Alterra creation.
---
Panzerkampfgeher 1 mechas are very lightly armoured; a direct hit is enougth to knock them down, the same for an accurate or concentrate artillery salvo. On flat field they move slower than a classic battle tank, and their autonomie is shorter. They can move on fields that are absolutely not passable for a classic vehicle, such as hard slopes, area congested with large rocks, foot path. They can cross woods over, cross six meters deep rivers and two metres hight steps. They can use their weapons above obstacles of five meters hight; they can go down on their legs to avoid view or direct hit. It is prohibit to move on expose flat field if enemy artillery is present. In this case, to avoid a fast destruction, smoke grenades launchers can be fixed on the frontal shield. Their standard armament is a hight rate of fire 37mm gun of hight efficiency against planes and light armoured vehicles; it can even destroy medium tanks by shooting the rear or between the wheels with special amunition "wolfram" of 1,4 kg (more than 800ms initial velocity), the same amunition used by the tank-killer Stukas. Their heavy armament is an extra six tubes launcher "Raketenwerfer" of caliber 130mm,shooting rockets with hollow charge and fragmention warhead. The rocket is stabilised by folding fins and can be used for direct hit or curve long range fire. After 1000m they are not accurate enougth for anti-tank shoot, especially on moving target, but a salvo firing (possibility of the six rocket firing at the same time) allow a probable tank destruction even beyond 2000m. Because of the weakness of their autonomie and their very short amunition stock, and because the risk of falling down the groung, with all the difficulties implicated to stand again on its feets,the mecha get a close support vehicle, usually a half track. This half-track follows the Mécha as close as it can; it is armed with a machine gun and a twin tube launcher using the same 130mm rockets, but with a simplified visor and a manual pointing system. Three mens are the crew of the half-track: -the pilot (also second mecha mechanic) -the mecha first mechanic (second pilot of the mecha and radio) -the gunsmith.

Les mechas Panzerkampfgeher 1 sont trés peu blindés; un coup direct suffit pour les mettre hors de combat, de même qu'une salve d'artillerie concentrée ou précise. Sur terrain plat ils se déplacent plus lentement qu'un chenillé, et leur autonomie est plus faible. Ils peuvent se déplacer sur des terrains tout à fait impraticables aux blindés, tels que des pentes fortement inclinées, des zones emcombrées de rochers de grandes taille, des sentiers praticables seulement par l'infanterie. Ils peuvent traverser des zones boisées, franchir sans problême des gués de six mètres et des marches de deux mètres. Ils <div>peuvent faire usage de leurs armes par dessus des obstacles de cinq mètres; ils peuvent s'abaisser pour se soustraire à la vue ou aux coups direct, leur usage en crête militaire est imcomparablement plus avantageux qu'un blindé chenillé. Leur utilisation en terrain découvert, en présence d'artillerie est prohibitive. Une solution "de secours" consiste à monter des groupes de lance-grenades fumigènes sur le bouclier frontal... Leur armement standard est un canon de 37 à tir rapide particulièrement éfficace contre les avions et les blindés legers; il peut même de détruire des chars moyen (par l'arrière ou dans les bas de caisse) avec des obus spéciaux "wolfram" de 1,4 kg (vélocité de plus de 800ms), déja utilisés par les Stukas équipés d'un canon trés proche. Leur armement lourd est un Raketenwerfer à six tubes de 130mm, tirant des fusées mixtes fragmentation/charge creuse, stabilisées par empennages repliés dans le tube, et utilisables en tir direct comme en tir courbe. Leur précision est aléatoire pour un tir antichar dés 1000m, surtout sur cible mouvante, mais le tir en salves (jusqu'aux six munitions au cour de la même salve) rend la déstruction d'un char lourd probable même au-dela de 2000m. A cause de la faiblesse de leur autonomie et de leur reserve de munitions, ainsi qu'à la possibilité de chute au sol, et des difficultés à se relever qui s'en suivent, le mecha est suivi d'un véhicule d'accompagnement, généralement un half-track. Ce half-track suit le mécha dans la mesure de ses moyens; il est armé d'une mitrailleuse et d'un double tube utilisant les munitions de 130mm, mais avec un système de visée simplifiée et un système de pointage manuel. L'équipage du véhicule d'accompagnement est constitué de trois hommes : -Le pilot du véhicule d'accompagnement (mécanicien en second du mecha) -Le mécanicien du mecha (pilot en second du mecha et radio) -L'armurier.

by renaud, around 2001

e-mail me